Un médecin chinois lance l’alerte en Chine ; Le vaccin Pfizer soulève des questions

0

Un médecin chinois lance l’alerte contre une nouvelle mutation du virus en Chine, mais certains internautes craignent qu’il ne devienne le prochain Dr Li Wenliang, un lanceur d’alerte réduit au silence suite à ses efforts.

Le vaccin Pfizer soulève des questions quant à son innocuité. Des cas de décès où des symptômes ont été identifiés, mais les autorités scientifiques se veulent rassurantes et déclarent que le vaccin Pfizer n’est pas forcément responsable des décès. La controverse au sujet du vaccin risque de se poursuivre encore un temps. 

Les autorités chinoises évitent de vacciner les groupes les plus vulnérables: les malades et les personnes âgées. Cela contraste fortement avec les méthodes de distribution des vaccins dans d’autres pays. 

Selon un analyste, la Chine s’est peut-être rangée du côté des talibans, pour créer des problèmes aux États-Unis en Afghanistan.
Ces propos font suite à des renseignements non confirmés selon lesquels la Chine aurait offert de payer des insurgés pour tuer des Américains. 

Les autorités chinoises prennent des mesures drastiques pour réduire la combustion du charbon. Cela inclut la confiscation du combustible aux habitants, et même le remplissage de leurs poêles à charbon avec du ciment, au milieu de l’hiver.