Trump: la loi sur l’insurrection ? Le PDG de DOMINION a t-il menti ?

0

1/ Début décembre, les États-Unis ont imposé des sanctions à l’encontre d’une entreprise technologique vénézuélienne pour son implication dans les fraudes électorales présumées du régime de Maduro. Deux employés de cette compagnie sont également dans le viseur du Ministère des finances.

2/ Le membres du comité de Surveillance du Comté de Maricopa en Arizona ne se soumettront pas aux assignations à comparaître pour procéder à l’audit de Dominion. Ils disent en outre qu’ils vont engager des poursuites contre l’assemblée législative de l’État au sujet de ces assignations.

3/ Le PDG de Dominion affirme que ses machines de vote ne sont pas conçues pour fonctionner en réseau. Mais leur manuel de formation des utilisateurs montre le contraire.

4/ Alors que certains commencent à préconiser le recours à l’Insurrection Act comme moyen d’enquêter sur les fraudes potentielles lors de l’élection. D’autres disent que la fraude ne répond peut-être pas à la justification d’invoquer cet acte. Un spécialiste de la constitution explique pourquoi beaucoup de facteurs dépendent des citoyens de chaque État, et non du gouvernement fédéral.

5/ Les services de renseignements américains enquêtent sur une possible ingérence étrangère dans les élections générales de cette année. Son directeur a énuméré trois pays qui se seraient mêlés du scrutin.

6/ L’entrepreneur Patrick Byrne affirme avoir travaillé en amont avec un groupe de spécialistes en cybersécurité. Ils ont découvert de nombreuses irrégularités électorales.Patrick Byrne était l’invité de l’émission American Thought Leaders.