Série Spéciale Épisode 6 Exporter la révolution | Comment le spectre du communisme dirige le monde

0

Le spectre du communisme étend son influence dans le monde. Un slogan de Marx fréquemment repris par le PCC pendant la Révolution culturelle disait : « Le prolétariat ne peut se libérer lui-même qu’en libérant l’humanité entière. »

Table des matières
2. L’exportation de la révolution en Afrique et en Amérique latine
a. L’Amérique du Sud
b. L’Afrique

3. L’exportation de la révolution en Europe de l’Est
a. L’Albanie
b. Répression soviétique en Europe de l’Est

4. La fin de la guerre froide
a. La Place rouge est toujours rouge
b. La calamité rouge continue

Le PCC appelait à la révolution planétaire. Dans les années 1960, l’ancienne URSS a connu une période de contraction et s’est trouvée contrainte de promouvoir une ligne idéologique de retranchement, n’insistant plus autant sur les besoins d’exporter la révolution dans le monde : le but était de coexister pacifiquement avec ses voisins capitalistes du bloc de l’Ouest et de réduire ses efforts de soutien aux mouvances révolutionnaires des pays du Tiers-Monde.

Le PCC a vite taxé cette idéologie de « révisionnisme ». Au début des années 60, Wang Jiaxiang, du PCC, a formulé une proposition similaire et s’est vu recadré par Mao qui le trouvait trop accommodant à l’égard des impérialistes, révisionnistes et réactionnaires, et pas suffisamment impliqué dans la mouvance révolutionnaire mondiale. Ainsi, en plus de l’Asie, Mao Zedong a voulu rivaliser avec l’URSS en Afrique et en Amérique Latine.

En août 1965, Lin Biao écrit un long article intitulé « Vive la guerre victorieuse du peuple ! » dans lequel il annonce l’imminence du raz-de-marée de la révolution mondiale. Selon la théorie de Mao qui veut que pour conquérir une ville il faut que les campagnes l’encerclent – c’est ainsi que le PCC est arrivé au pouvoir –, l’article compare l’Amérique du Nord et l’Europe à des villes et considèrent que l’Asie, l’Afrique et l’Amérique Latine sont les zones rurales. Ainsi, l’exportation de la révolution en Asie, Afrique, et Amérique Latine est devenue une priorité politique et idéologique du PCC.