Série Spéciale Épisode 5: Exporter la révolution | Comment le spectre du communisme dirige le monde

0

Le spectre du communisme étend son influence dans le monde par la violence et la tromperie. Quand le communisme s’exporte d’un pays puissant vers un pays plus faible, la violence est le chemin le plus rapide et efficace qui soit. L’impuissance du monde libre à reconnaître le caractère sectaire de l’idéologie communisme fait que son exportation est prise à la légère.

Table des matières
1. L’exportation de la révolution en Asie
a. La Guerre en Corée
b. La guerre du Vietnam
c. Les Khmers rouges
d. Les autres régions de l’Asie

L’exportation de la révolution par l’Union soviétique est la raison véritable qui a permis que le Parti communiste chinois (PCC) usurpe le pouvoir. En 1919, l’URSS crée la Troisième Internationale Communiste, dont le but est l’exportation de la révolution dans le reste du monde. En avril 1920, Gigori Voitinsky est mandaté par la Troisième Internationale pour se rendre en Chine, et en mai, un bureau est mis en place à Shanghai afin d’œuvrer à la création du PCC.

La prise de pouvoir par le PCC n’est pas sans lien avec l’infiltration du Parti communiste aux États-Unis. C’est l’une des raisons qui explique la fin du soutien du président américain Harry Truman à Tchang Kaï-Tchek, alors que les Soviets continuent de soutenir le PCC.

C’est également Truman qui prendra la décision de se retirer d’Asie au sortir de la Deuxième Guerre mondiale. En 1948, l’armée américaine décide de ne pas maintenir ses troupes en Corée du Sud et le 5 janvier 1950, le président annonce que les États-Unis ne se mêleront plus de politique asiatique. Ces politiques non-interventionnistes ont donné au Parti communiste une réelle opportunité d’étendre son influence sur le continent asiatique.

Le PCC a cherché par tous les moyens à exporter la révolution : en formant des guérillas dans différents pays, en fournissant des armes et en envoyant des troupes sur place pour s’opposer aux régimes légitimes, mais également en finançant généreusement toute insurrection.