Reporters chinois, examen obligatoire sur les « pensées de XI »; Chine: 1ère menace mondiale ?

0

Les reporters chinois ne marchent pas sur le même chemin que les autres presses dans le monde. La loyauté envers le Parti communiste chinois est la première condition préalable pour un journaliste en Chine. Les journalistes doivent passer un examen peu ordinaire.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que le Parti communiste chinois (PCC) est la première menace mondiale pour la liberté, qualifiant le PCC de « brutal ».

Quatre législateurs pro-démocratie de Hong Kong ont été exclus du conseil municipal. Et tous les autres ont décidé de démissionner en signe de protestation.

Dans une interview exclusive, un ancien lieutenant-colonel de la marine chinoise nous dit que ce n’est « qu’une question de temps » avant que Pékin ne commence une guerre.

Les services de renseignement américains ne communiqueront pas d’informations sur la sécurité nationale au candidat démocrate à la présidence Joe Biden, tant qu’un vainqueur incontestable de l’élection n’aura pas été désigné. Des poursuites judiciaires contre la fraude électorale sont en cours dans plusieurs États clés.