Trafic d’organes – atteinte à la dignité humaine

0
Philippe BERTA
Député du Gars
Je suis professeur de génétique et de biotechnologie et député démocrate, mouvement démocrate du Gars en France et co-rapporteur de la loi, du projet de loi pour la bioéthique
C’est interruption tout trafic, contrôle sanitaire, traçabilité, ce sont les mots clés. C’est complètement important, c’est de la dignité humaine dont il s’agit , donc je ne vois ce qu’il peut y avoir de plus important que la dignité humaine.
Mon opinion c’est que tout ce qui peut mettre fin à toute forme de trafic que ce soit , en particulier bien sure avec de l’argent à la clef et le trafic d’organe c’est pour moi, il est hors de question d’accéder à tout ce qui pourrai conduire à une marchandisation, marchandisation du corps, des produits dérivés du corps.
L’idée c’est que, c’est de ne surtout pas accéder à ce type d ‘organes venant de chez vous , sur des contraintes, pour nous c’est éthiquement totalement insoutenable et insupportable donc la règle de la traçabilité, c’est bien de savoir qui a donné, dans quelle condition.