Tests défectueux : comment peut-on faire confiance à la Chine ?

0

Les problèmes d’importation de matériel venant de Chine ne se limitent pas seulement aux masques , plusieurs pays se sont plaints d’avoir reçu des tests de dépistages défectueux.

Selon le journal TheTimes, le gouvernement britannique a commandé 3.5 millions de tests de dépistage à la Chine.

Le 5 Avril, John Newton, responsable des tests britanniques, a déclaré que les tests de dépistage venant de Chine ne permettaient d’évaluer l’immunité avec précision que chez les patients atteints d’infections graves. Pour les personnes avec des symptômes légers ou sans symptômes, les tests n’étaient pas applicables.

Il a aussi révélé que le Royaume-Uni ne souhaitent plus acheter de kits de tests.

Selon le reportage du 6 Avril fait par le journal Irish Post, Le Health Service Executive (HSE) a constaté que 20% des kits de tests étaient inutilisables et que 15% supplémentaires avaient été classifiés comme “acceptable si la qualité supérieure n’est pas disponible.”

Le gouvernement irlandais se montre strict envers la Chine: il n’y aura plus d’accord entre les deux pays sur les produits de protection si la qualité ne s’améliore pas.

Toutefois, c’est la république Tchèque qui a été le premier pays à signaler des problème de tests de dépistages défectueux.

Selon un reportage publié le 24 Mars sur le site de la radio tchèque iROZHLAS, l’hygiéniste Dr. Pavla Svrčinová a déclaré que les tests de dépistages fabriqués en Chine “ne seront pas d’une grande aide”. Parce que ces kits de test rapide possèdent un taux d’erreur de 80% et pourraient seulement servir à isoler les personnes qui présentent des symptômes. Par conséquent, ils devraient se tourner vers des tests de laboratoire pour confirmer le diagnostic.