Prélèvements forcés en Chine ? Traçabilité en France et en Europe

0
François-Michel LAMBERT
Député des Bouches-du-Rhône

 

Prélèvements forcés en chine ?
Traçabilité: le meilleur moyen de démontrer
Mettre en œuvre au niveau Européen et international

 

Il est clair qu’il y a des informations comme quoi il y aurait des prélèvements forcés en chine, le meilleur moyen de démontrer que ce n’est pas vrai , c’est que la Chine et tous les autres pays ou ces accusations se portent mettent en place une traçabilité fiable et indépendante qui démontre qui est le donneur, qui l’a prélevé, qui a transplanté l’organe sur quel patient et des organismes indépendants pourraient vérifier que ça c’est fait dans des règles dites des droits de l’homme, c‘est à dire qu’il n’ y a pas eu de prélèvements forcés sur un individu, c’est le seul moyen de démontrer que ça n’existe pas les prélèvements forcés, si non on restera toujours dans le soupçon et donc moi je souhaite que ça soit mis en France en Europe et que ça devienne une référence planétaire mondiale

 

Effectivement si la France elle met en place cette traçabilité que nous arrivons à le mettre en œuvre au niveau Européen et même au niveau de l’OMS comme un enjeu de société de droits de l’homme, après l’OMS qui est la structure mondiale viendra dans chaque pays demander la mise en place.