Mulan et droits de l’homme: une combinaison compliquée; des poissons morts sur 4km de plage en Chine

0

« Mulan » est l’objet d’accusations sur la question des droits de l’homme. Le film de Disney dont le budget s’élève à 170 millions d’euros, est confronté à une réaction brutale dans le monde. Sa star a publiquement soutenu la police de Hong Kong lors des manifestations pro-démocratiques, et son producteur a remercié le Bureau de la sécurité publique de la région du Xinjiang, où des millions de ouïghours sont détenus dans des camps.

Des poissons morts ont été remarqués sur une étendue d’environ 4km en Chine. Les autorités ont prélevé des échantillons pour en comprendre la cause.

Le régime chinois a organisé une cérémonie en l’honneur de son personnel médical pour avoir lutté contre la pandémie. Mais les internautes chinois ont remarqué qu’il manquait un nom sur la liste des personnes décorées. Une scientifique militaire chinoise affirme que son vaccin peut traiter toutes les mutations du virus. Mais un expert exprime ses doutes.

Dans le mode Street View de Google Maps, certains graffitis pro-démocratiques de Hong Kong sont floutés. Pékin a déclaré que Hong Kong n’a jamais été l’objet d’une « séparation des pouvoirs » et que son autonomie lui a été accordée par Pékin.

Et dans un contexte de relations tendues entre l’Australie et la Chine, deux correspondants australiens ont été rapatriés d’urgence de Chine lundi soir. L’un d’eux a déclaré : « C’est un soulagement de revenir dans un pays où règne véritablement l’État de droit ».