L’un des plus gros icebergs jamais vu s’est détaché de l’Antarctique

0

Une superficie estimée à 5 800 km², équivalente à celle d’un département comme le Gard ou la Corrèze, il se détachait progressivement depuis des années : la faille qui le séparait du continent avait été découverte en 2011. Elle s’était étendue progressivement, pour atteindre environ 200 km de longueur, gagnant jusqu’à 18 km durant le seul mois de décembre. Début juillet, le futur iceberg n’était ainsi plus relié au continent Antarctique que sur cinq kilomètres. Épais de 350 mètres, l’iceberg, qui sera probablement baptisé “A68”, n’aura pas d’impact sur le niveau des océans car il flottait déjà sur l’eau.

Les scientifiques vont le surveiller de près. S’il se disloque, il pourrait dériver dans l’océan. Autrement, il pourrait se maintenir dans la même zone.

La formation des icebergs est un processus naturel, que le réchauffement de l’air comme des océans contribue cependant à accélérer, soulignent les scientifiques.

Comme en témoigne cette image radar du satellite Sentinel-1, la fissure dans la plateforme de glace Larsen C est arrivée jusqu’au bout, détachant ainsi un iceberg géant, l’un des plus grands jamais observés.