La Chine critiquée pour la confession forcée d’un taïwanais; Forte pollution à Pékin

0

La Chine a fait l’objet d’intenses critiques de la part de Taïwan pour la confession forcée d’un taïwanais. Taïwan accuse le gouvernement d’avoir organisé à la télévision des déclarations sous contrainte d’un homme d’affaires taïwanais. L’homme a disparu en Chine depuis plus d’un an en raison de son soutien au mouvement pro-démocratique de Hong Kong.

Les particules fines de PM2,5 présentes dans l’air à Pékin ont dépassé trois fois la limite, provoquant un brouillard et compromettant la santé de la population.

Neuf millions de personnes doivent être soumises à un test de dépistage du virus du Parti communiste chinois (PCC) dans une ville chinoise. Une exposition a été reportée, un hôpital fermé – seulement à cause de 12 cas, si le chiffre officiel est exact.

Anti-américains au travail, mais admirateurs de l’Amérique dans la vie réelle. Ce mode de vie est devenu populaire auprès de nombreuses célébrités chinoises. On apprend qu’un célèbre « pionnier anti-américain » a envoyé son fils aux États-Unis pour ses études.

Les États-Unis interdisent aux membres du Parti communiste chinois d’immigrer ou de devenir citoyens américains. En même temps, les Chinois déjà présents en Amérique continuent de quitter le parti.