Importance de la traçabilité pour toute activité médicale

0
Jean-Louis Touraine
Député de Lyon
Rapporteur de loi bioéthique

 

Achat d’organes : interdit en France
Pas de moyens pour contrôler

 

Jean-Louis Tourraine, je suis député de la République en marche et par ailleurs médecin et j’ai passé toute ma carrière professionnelle à travailler dans le domaine de la transplantation.

 

Alors c’est interdit théoriquement pour un français d’aller solliciter l’achat de rein, puisqu’en France le don est gratuit toujours, l’achat d’un rein à l’étranger c’est interdit mais nous n’avons pas les moyens de faire respecter cet interdit et occasionnellement, il y a eu des malades qui reviennent d’un autre pays où ils ont payé un donneur et bénéficié sur place d’une transplantation.

 

Les médecins participent-ils aux prélèvements forcés ?

 

S’il y a des prélèvements forcés, ce que je n’ai pas le moyen de contrôler, bien entendu, ça doit être réprimé, ça doit être prohibé, ça doit évoluer. D’ailleurs la Société Internationale de Transplantation qui regroupe les médecins et les chirurgiens ne veut pas accepter en son sein parmi les professionnels, tous les médecins et chirurgiens qui contribuent à des actions de prélèvements forcés bien sûr.

 

La traçabilité conduira à un meilleur respect de l’éthique

 

Donc je crois que oui le fait qu’il y ait une transparence internationale facilite la progression rapide ver ==s un meilleur respect de l’éthique et des différents droits de l’homme. Donc je pense que la démarche qui fait des échanges sur les informations, qui enregistre les différents prélèvements va contribuer à ce que cette évolution qui est déjà en marche puisse se développer le plus vite possible.

 

Oui, je pense que dans tous les pays nous avons un certain devoir d’exercer notre rôle de contrôle international. Bien sur, c’est plus facile de le faire en France, et même en France ne sommes pas parfaits sur tout,

 

Les droits de l’homme sont universels

 

Je pense que cet effort qui est fait à l’interne d’un pays, on a tous le devoir d’y contribuer aussi au niveau international parce que tout simplement les droits de l’homme sont universels, les droits de l’homme ne sont pas pour un pays, c’est pour le monde entier, et donc ils doivent être partout l’objet du respect et je pense que les pays qui se développent aussi vite et aussi bien que la Chine ont à cœur d’adopter ces standards qui donnent une image très positive pour la totalité de leur pratique, donc je crois que c’est une aide effectivement vous avez raison, quand on met en place ces moyens d’échange et de transparence entre tous les pays.