Destitution d’Omar el-Béchir président dictatorial du Soudan depuis 30 ans

0

Le 11 avril, le ministre de la Défense soudanais Awad Ahmed Ben Awf a annoncé la chute et la détention du président Omar el-Béchir. 

Le pouvoir est remplacé par un «conseil militaire de transition» pour deux ans. 

Des élections libres et équitables seront attendues selon une nouvelle loi constitutionnelle.

Dans sa déclaration il est dit que  pendant une période de transition de deux ans, 

le pouvoir sera complètement changé sous surveillance de l’armée ;

le président  Omar el-Béchir est arrêté ;

le pays entre dans un état de couvre-feu pendant 3 mois ; 

il y a l’abolition de la loi constitutionnelle de 2005 ;

il y a la fermeture des frontières terrestres et aériennes jusqu’à nouvel ordre de l’armée. 

Des milliers de soudanais sont descendus dans la rue de Khartoum pour fêter, en criant : 

« Le régime est tombé ! Nous avons gagné ! »

En décembre dernier, le déclencheur de la manifestation a été la double augmentation du prix des pains.

Cela s’est étendu à une contestation nationale, contre le régime dictatorial durant 30 ans de Béchir.

Le président déchu Omar el-Béchir a pris le pouvoir en 1989 par un coup d’Etat. 

Il défiait déjà de longue date la Cour pénale internationale (CPI), basée à La Haye.

En 2009, CPI a lancé un mandat d’arrêt pour “crimes de guerre et contre l’humanité” au Darfour,

région de l’ouest du Soudan meurtrie par les violences sanglantes, avant d’ajouter en 2010 l’accusation de “génocide”.