De longues files d’attente pour les familles des victimes du coronavirus à Wuhan

0

Le 25 mars, l’évaluation du niveau de risque épidémique dans la province du Hubei a été mise à jour par les autorités chinoises. Le niveau de risque à Wuhan est descendu à “risque moyen”. L’arrêt du confinement de la ville de Wuhan est prévu vers le 8 avril. Le 25 mars, 63 jours après la fermeture de la ville, les cendres des défunts étaient pour la première fois disponibles et prêtes à être récupérées aux maisons funéraires. Afin d’éviter un excès d’affluence, les cendres ont été regroupées par quartiers et chaque communauté résidentielle a été prévenue.

 

( interview) Citoyen de Wuhan, M Hu :  Il y a de nombreuses communautés dans la ville de Wuhan. Chaque communauté résidentielle doit récupérer les cendres, et ensuite c’est aux familles de venir les chercher. Elles sont emportés une par une, puis enterrées par leur famille. J’ai un ami, son beau-frère est décédé il y a peu de temps et sa communauté leur a dit d’aller récupérer les cendres.”

 

(video)Le 25 mars, une vidéo sur internet montrait une longue file d’attente qui s’était constituée devant la porte du cimetière Bian Dan Shan à Wuhan. On y voit les citoyens Chinois attendre pour s’enregistrer et enterrer leurs proches. Le bureau d’enregistrement du cimetière est encombré de monde. Sur Twitter on peut lire les descriptions suivantes: “La foule devant le cimetière Bian Dan Shan ressemble vraiment au tirage au sort pour l’achat d’un appartement. Les membres de famille des victimes doivent attendre plus de trois heures pour obtenir un ticket.”

 

  1. Liu, un citoyen de Wuhan, pense que le risque de contamination est toujours présent lorsqu’on se déplace à Wuhan, et que ce n’est pas encore le moment idéal pour la gestion des funérailles. 

 

(interview)Citoyen de Wuhan, M Liu: “Les proches des victimes se précipitent, mais la plupart d’entre eux sont encore sous confinement. La communauté vous y emmène en voiture, il y a encore un risque d’infection en prenant la voiture. Ils vous donnent les cendres, leur tâche est terminée et ils ne s’occupent pas du reste. On ne sait pas si c’est parce qu’ils manquaient de place pour mettre les cendres, peut être qu’ils devaient appeler les gens pour libérer de la place? C’est fort possible. “

 

Le 25 mars, le nombre officiel de décès signalés par le PCC était de 3 287, dont 2 531 à Wuhan. En voyant l’importante file d’attente devant le cimetière, les gens émettent des doutes sur le chiffre donné par le PCC.

 

(interview)Citoyen de Wuhan, M. Zhang: “La communauté vous dit d’aller chercher les cendres, alors vous y allez, et après vous devez vous débrouiller. Tous ces gens qui font la queue pour acheter un terrain au cimetière… Combien sont morts exactement? Absolument pas trois mille et quelques, c’est impossible. Même si on rajoute un ou deux zéro à ce chiffre, ça reste possible.”

 

Le 5 avril est le jour où les citoyens Chinois vont traditionnellement se recueillir auprès des membres de leurs familles décédés. Mais cette année, le 26 mars, les autorités municipales de Wuhan ont décidé d’interdire cette coutume traditionnel au moins jusqu’au 30 avril. Certains internautes se questionnent: “Pourquoi ne pas les laisser se recueillir auprès des membres de leurs familles, ont-ils peur qu’il y ait trop de monde qui révèlent ce que les autorités voulaient cacher?

 

De nombreux internautes ont exprimé leurs doutes: “Ce qu’ils vous donnent, ça pourrait ne pas être les vraies cendres de vos proches.” Tandis que d’autres ont déclaré: “Le plus triste, c’est que des familles entières ont été décimées, et qu’il ne reste plus personne pour venir chercher les cendres.”

 

 

NTD news, France