Coronavirus: Une pétition pour la démission de DG de l’OMS

0

Le rôle que l’OMS a joué pendant cette période de pandémie mondiale a fait l’objet de sérieuses critiques. Ses relations étroites avec le PCC (Parti communiste chinois) sont à l’origine d’un énorme manquement dans les mesures prises pour prévenir l’épidémie dans le monde. Le vice-Premier ministre japonais Taro Aso a déclaré que l’Organisation Mondiale de la Santé devrait être appelé “Organisation Communiste de la Santé”. Le célèbre médecin japonais Takasu Katsuya a également dit que le directeur général Ghebreyesus était un grand criminel pro-communiste. Pour comprendre pourquoi les interventions de l’OMS ont provoqué de si vives controverses, voici nos analyses :

【Quel lien entre le PCC et le directeur général de l’OMS?】
He Qinglian, un chercheur habitant aux Etats-Unis, a souligné que le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait été accusé d’avoir couvert l’épidémie de choléra à trois reprises pendant son mandat de ministre de la Santé de l’Éthiopie entre 2005 et 2012. Le Parti communiste chinois aurait malgré tout fait pression sur la commission de l’Union Africaine, ainsi que d’autres pays, pour l’aider à être élu à l’OMS. Le PCC a également fait un don de 20 millions de dollars à l’OMS, immédiatement après so n entrée en fonction.

Le Centre de recherche allemand MERICS a déclaré que les éloges excessifs de l’OMS à l’égard du PCC et ses fausses déclarations indiquent que l’influence du PCC sur les organisations internationales est en augmentation.

【Protestation Globale】
Sur Change.org, la plus grande plateforme de pétition au monde, un citoyen canadien a créé une pétition demandant au directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, de démissionner suite à son ingérence à propos de l’épidémie. Le 26 mars, 560 000 personnes avaient signé la pétition.

【Pas de transmission d’humains à humains?】
Le virus du PCC s’est propagé dans le monde entier et l’OMS a été accusé de connivence avec le PCC. Le président américain Donald Trump a déclaré: “L’OMS est très injuste et penche en faveur du Parti Communiste Chinois.” Depuis le début de l’épidémie, l’équipe d’experts de l’OMS s’est rendue à Wuhan à plusieurs reprises, mais elle n’est jamais allée dans des “zones sinistrées” pour mener de véritables enquêtes. Elle a été accusée de trop s’appuyer sur les informations fournies par le PCC. Le 14 janvier, l’OMS a annoncé au monde, sur la base des données du Parti communiste chinois, qu’il n’y avait aucune preuve tangible de transmission d’humain à humain en ce qui concerne le coronavirus. En conséquence, près de 60 000 habitants de Wuhan ont voyagé dans 382 villes en dehors de la Chine avant la fermeture de la ville, le 23 janvier.

【Les mesures étaient-elles excessives?】
De fin janvier à début février, l’OMS a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’était pas recommandé de réagir de manière excessive face à la pandémie, ou d’imposer des restrictions pour les voyages et les commerces internationaux, seul le contrôle aux aéroports était recommandé. Mais les experts de la Chine continentale ont déclaré dès le 26 janvier que les patients pouvaient être contagieux même lorsqu’ils n’avaient aucun symptôme pendant la période d’incubation. Sur la base des recommandations de l’OMS, de nombreux gouvernements n’ont rien appliqué à part le contrôle de température des voyageurs à l’aéroport, ce qui a pu entraîner l’arrivée de personnes infectées non fiévreuses sur le territoire devenants des sources d’infection potentielle.

NTD news, France