Coronavirus en Équateur: les liaisons dangereuses avec la Chine?

0

Alors que les corps sont abandonnés dans les rues et que des morgues de fortunes sont construites à l’extérieur des hôpitaux, les décès dus au coronavirus en Équateur plongent les pompes funèbres locales dans le chaos. En raison de la pénurie de cercueils en bois, le gouvernement est obligé d’utiliser des cercueils en carton.

L’Équateur est l’un des pays les plus durement touchés d’Amérique du Sud. Le pétrole est sa principale source de revenus, mais son oléoduc le plus important s’est rompu début avril. La plupart de ses exportations sont maintenant interrompues.

Le président équatorien, Lenín Moreno, affirme que le pays est confronté à une urgence économique sans précédent.

Les pays les plus touchés par le virus semblent avoir une particularité commune : des liens étroits avec le parti communiste chinois.

L’Italie, par exemple, est le pays le plus touché d’Europe avec plus de 25 000 morts. En 2019, il a adhéré au projet chinois appelé “la ceinture et la route” ou “nouvelle route de la soie”, malgré les avertissements de ses alliés. Des policiers chinois patrouillent même dans ses rues.

L’Équateur a également des liens avec le Parti communiste chinois.

NTD news France